Massy-Valenton

ligneL'interconnexion des LGV au sud de l'Ile-de- France se fait actuellement sur la ligne entre Massy et Valenton sur laquelle cohabitent TGV, RER et trains de fret. 300 trains circulent quotidiennement sur ce tracé qui compte 2 tronçons à voie unique à Massy et Orly. De ce fait, certains TGV voient leur temps de parcours théorique s'allonger fortement. Les retards peuvent aller de 14 à 30' et les vitesses moyennes n'excèdent pas 40 km/h. Ceci a pour conséquence un taux de régularité de 10 points inférieurs à ceux des TGV partant ou arrivant à Paris.

Le tronçon Massy Valenton constitue indéniablement un goulot d'étranglement pour les voyageurs effectuant une liaison province-province mais aussi un risque important pour les voyageurs venant de l'ouest et ayant une correspondance à l'aéroport de Roissy. C'est également un frein à l'essor du trafic de banlieue à banlieue pour les usagers du RER-C qui déplorent quotidiennement l'irrégularité chronique de leur train "domicile-travail". Rames bondées, horaires irréguliers, fréquences insuffisantes, la ligne RER C est saturée et l'impossibilité actuelle de séparer les trafics TGV et RER rend irréalisable la concrétisation des revendications exprimées par les élus et la population, qui réclament des cadencements tous les ¼ d'heure sur l'ensemble de la ligne.

En effet, les différents flux de circulation entrent en conflit du fait de cisaillements (croisement à niveau) aux extrémités de la ligne :

  • à l'Est dans le secteur de Villeneuve-le-Roi et Orly
  • à l'Ouest à proximité de la gare de Massy-Verrières

massy1 massy2

Ces cisaillements rendent la gestion des flux difficile et l'interdépendance des circulations augmente le risque de retards « en cascade ». La capacité de la ligne est ainsi limitée et il est nécessaire de prévoir des marges dans les temps de parcours.

L'opération Massy - Valenton a pour objectif d'augmenter la performance de la ligne par la suppression des goulets d'étranglement et ainsi :

  • d'améliorer la régularité
  • de permettre des circulations de RER C au ¼ h sur le secteur ouest
  • permettre des circulations nouvelles de TGV
  • la Suppression d'un passage à niveau
  • une meilleure Insertion du réseau dans son environnement (traitement du bruit)
Le calendrier

Faisant suite aux protestations des riverains en 2005, un programme d'aménagement complémentaire fut proposé par SNCF réseaux en vue d'apporter une meilleure protection aux populations concernées.

Tandis qu'un compromis se dégageait dès 2006 pour le secteur Est, aucune solution d'aménagement satisfaisant les demandes des riverains n'a été trouvée à l'Ouest.

Au vu de cette situation, l'Etat, la Région Ile de France et SNCF réseaux ont élaboré un accord tripartite désigné "Protocole relatif aux modalités de réalisation de l'aménagement ferroviaire entre Massy et Valenton". La Région Ile de France et SNCF réseaux ont signé le protocole en 2008 et l'Etat, dernier signataire, en 2009.

Le protocole détermine les conditions à la poursuite du projet :

  • phasage de l'opération, le secteur Est étant réalisé en premier ;
  • mise en œuvre de mesures complémentaires acoustiques et paysagères sur le secteur Est ;
  • nouvelle phase de réflexions à l'ouest, accompagnée des études complémentaires et de concertations pour rechercher un consensus avant de lancer la seconde phase de l'opération.

Ce protocole scinde ainsi l'opération Massy-Valenton en 2 phases :

Phase 1 : le secteur Est où les travaux ont démarré en 2012 et prévoient notamment :

  • La réalisation d'un terrier pour les circulations TGV
  • L'aménagement d'une voie pour les TGV
  • La construction du bâtiment du nouveau poste d'aiguillage informatisé d'Orly

propositionorly

Phase 2 : Le secteur Ouest où une phase de concertation a s'est poursuivie en vue d'une enquête publique au 2ème trimestre 2015 :

  • Novembre 2011 à février 2012 : concertation règlementaire sur l'opportunité du projet et définition des bases d'un programme de protection (13 ateliers thématiques et 3 réunions publiques)
  • Octobre 2012 à février 2013 : concertation volontaire pour définir les caractéristiques des protections acoustiques, retenir une des solutions de suppression du passage à niveau d'Antony (11 ateliers géographiques)

enquete

Le dossier d'enquête publique découlant de cette concertation a reçu un avis favorable de l'Autorité environnementale le 27 novembre 2013.

La mise en service du tronçon Massy/Valenton dans sa version définitive est prévue fin 2018.

Le financement

Le protocole de financement datant à l'origine de 2003 prévoyaient un coût total du projet de 90 M€ pris en charge par l'Etat (34%), les Régions Aquitaine (1%), Pays de la Loire (7,8%), Bretagne (7,8%), Centre (3,9%), Poitou-Charentes (1%), Ile de France (18,5%), SNCF réseaux (25%) et la RATP (1%)

Le coût en euros courant est désormais évalué à 184 millions en euros courant. Un avenant à la convention de financement initiale est en cours de discussion sur la base de la clé de répartition initiale.

Le site de présentation du projet :  http://www.ligne-massy-valenton.com